previous arrow
next arrow
Slider

collections autour du vélo

L’histoire du vélo.

velocipede
La draisienne

C’est en 1817 que l’ancêtre du vélo fut inventé par un baron allemand (Karl Friedrich Drais  Von Sauerbronn).
N’imaginez pas une seconde faire le tour de France avec !
Très lourd, fait de bois et de fer forgé, il est démuni de pédales et de freins. Un molleton de cuir et de laine garnissait la partie de la traverse principale servant d’assise pour un meilleur confort.
C’est donc assis, en s’aidant des pieds qu’il fallait prendre son élan pour avancer tout en tenant une poignée au bout d’un long timon de bois orientant la roue avant.
C’est en 1818 que cette machine est brevetée en France sous le nom de Vélocipède (véloci=véloce,rapide. pède= pied).

collection autour du vélo
Vélocipède à pédales

En 1861, une idée révolutionnaire des frères Michaux est d’installer des pédales sur l’axe de la roue avant.
Il fallait donc faire un tour de pédale pour avancer d’un tour de roue.
C’est à grande vitesse qu’il va évoluer et se perfectionner !
Une suspension est créée ainsi que des bandages en caoutchouc sur les jantes.
Il faut dire que les routes n’étaient faites que de pavés à cette époque.
En 1867 est organisée une première course entre Paris et Versailles.

 
En 1871 et en quête de vitesse, il fallait augmenter le diamètre de la roue avant pour avoir une plus longue distance parcourue à chaque tour de pédale et donc aller plus vite !
Ainsi le grand bi est né avec sa roue avant démesurée pouvant atteindre 1m50 (diamètre moyen) pour une roue arrière ne dépassant pas les 40cm !
Vous imaginez bien, que ce grand bi fut aussi dangereux qu’impressionnant !
Nombreuses étaient les chutes, mais cela n’effrayaient pas les compétiteurs qui enchaînaient courses sur courses avec des roues de plus en plus grandes sur des cadres en acier et des roues à rayons (vers 1875) ce qui l’allégea considérablement.

Le grand-bi
Le grand-bi
Rover-safety bike 1886
Rover-safety bike 1886

Forcé de constater que le grand-bi est dangereux pour la population, en 1876 est sorti le vélo de sécurité (“le safety”). C’est vraiment l’ancêtre de notre vélo actuel !
Deux roues de même diamètre, une transmission à chaîne permettant la motricité de la roue arrière et un cadre en forme de croix lui donnant sa spécificité.
En 1886 le Rover safety est équipé d’une direction plus souple et s’approchant vraiment de celles d’aujourd’hui.
En 1887 Mr DUNLOP a créé  avec des tubes en caoutchouc remplis d’air les premiers pneus afin d’en améliorer le confort, le bruit, la vitesse et l’adhérence sur route.
Le succès fut immédiat !
En 1896, roulent plus d’un million de cycles en France et l’on n’était pas peu fier de poser avec sa monture pour une photo.

Les plaques fiscales.

plaques fiscales
plaques fiscales

Le succès de la bicyclette est tel à la fin du XIXème siècle que l’état décida de taxer chaque vélo à compter du 1er mai 1889 d’une somme de 12 Francs !
Seuls les vélos de l’administration militaire et civile seront exonérées de ce nouvel impôt.
On créa, pour identifier les vélos acquittés de la taxe des plaques métalliques, tantôt en fer, en cuivre, en alu et en laiton, elles se succèdent au fil du temps, mais attention certaines années n’ont pas eu d’édition de plaque comme 1901, 1902, 1903,1905 et 1906.
Guerre oblige et donc une pénurie des métaux, la dernière plaque éditée est de 1941.
Ensuite de 1942 à 1948 c’est un timbre fiscale qui fait office de preuve, puis ce sera un carton imprimé de 1949 jusqu’à la dernière année de la taxe, en 1957.
Cet impôt fût supprimé, car le nombre de vélos vendus a fortement baissé,  laissant une grande place à l’automobile.

 

 

Les plaques publicitaires des fabricants.plaque fabricant de vélo

Nos vélos anciens regorgent de petits trésors souvent délaissés et détruits.
Les plaques publicitaires en sont un exemple;
Elles font la promo de l’image d’une marque, de part sa forme cintrée, on la retrouve sur l’avant du cadre riveté ou vissé sous la potence.
Elle révèle le nom du constructeur et porte parfois un emblème comme le lion de chez Peugeot, une cigogne pour Essor, un diable pour Arliguié…
D’abord, en laiton ou en aluminium ces plaques seront ensuite émaillées puis elles seront en tôle imprimée dans les années 50 avant de laisser place à des décalcomanies à la  fabrication bien moins coûteuse.

Le tour de France.

En 1903 commença la grande histoire du tour de France grâce à Henri Desgrange.
Les 59 participants prennent le départ pour 6 étapes et 19 jours de course pour rallier les grandes villes de l’hexagone comme Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes avec comme ville d’arrivée Paris !
La longueur des étapes varient de 268 à 471 km et les forças de la route roulaient même de nuit!
Au bout d’un périple de 2428 km, le français Maurice Garin remporte l’épreuve après 3 victoires d’étapes et une avance record de 3 heures sur le deuxième.
Seulement 21 coureurs franchiront la ligne d’arrivée à Paris !
Si vous aussi, le vélo, le tour de France, est votre passion et que vous détenez une collection, n’hésitez pas à nous contacter, merci!

2 Commentaires sur “collections autour du vélo

  1. Norbertus says:

    Bonjour Michaël,
    l’historique me ‘dérange’ un peu: Le ‘Safety bike’, fabriqué par Rover, ne sort qu’en 1885. Entre le Grand Bi et ce safety bike se trouve le ‘Lawson Bicyclette’, introduit en 1879 par Henry (Harry) John Lawson. Tu trouveras pas mal d’informations assez bien documenté ici! https://en.wikipedia.org/wiki/Safety_bicycle
    A bientôt,
    Norbertus

    • Michaël says:

      Merci Nobertus d’avoir lu cet article et pour cette précision importante ! Je vais regarder cela de plus près ! A bientôt !
      Michaël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.